Un dîner hot, hot, hot au Bistrot Saint-Jean !

Rappelez-vous… En novembre dernier, la Turtle et moi avions eu la folle idée d’organiser une pendaison de crémaillère pour nos tous nouveaux sites, et avions ainsi pris les commandes de la cuisine du restaurant Délices et Sens, pour une soirée « Lumières ». L’expérience nous a tellement plu que trois mois après, nous avons décidé de recommencer !

Et cerise sur le gâteau, la playlist hot, hot, hot ! sera assurée par Mister -Twist- !


EDIT : Le resto est complet, donc malheureusement on ne peut plus prendre de réservations ! Mais on se refait ça très vite !

Ingrédients :
  • Préparation :
  • Cuisson :
Instructions :

10 réflexions sur “Un dîner hot, hot, hot au Bistrot Saint-Jean !”

  1. eve et sa pomme

    Grand regret de ne pas être à Lyon ce soir là. Sentiment partagé par mes amis qui parlent encore avec des étoiles dans les yeux (plus joili que la bave aux lèvres!) de tes gâteaux. Bises!

  2. Yeessss! vla la date! Je m’souviens avoir glissé qu’une contre saint valentin serait une bonne thématique, et la version « décalée » et hot est une super idéee!! hâte hâte!!

  3. Bonsoir,

    Comment ça se passe exactement ?
    A quel point devra-t-on délier les cordons de notre bourse ?
    Pour l’instant je ne connais pas le programme du 22 février, mais… je trouve l’idée très sympa et suis fortement tentée !

    merci pour les infos

  4. C’est exactement ce qu’il me faut parce que cette année la St Valentin tombe à l’eau et une contre St Valentin tombe à pic!!! Par contre y-a-t-il de la viande ou de l’alcool dans ce super menu « hot »?? Merci de me renseigner….
    Bravo pour ce blog que je consulte regulièrement en grande fan de chocolat que je suis!!!

  5. Bonjour,
    ton idée pour remplacer la Saint-Valentin est très bonne, ça donne une coup de jeune à cette fête un peu neu-neu.
    Je t’ai piqué une recette, je parle donc de toi sur mon blog, il allie les plaisirs de la table et ceux de la lecture. N’hésite pas à y faire un tour !
    Je ne savais pas que tu étais lyonnaise, je suis originaire du Rhône et les tartes aux pralines me manquent autant que la charcuterie !

    http://elzevier.canalblog.com/archives/2009/02/14/12534407.html

Les commentaires sont fermés.